R comme Recensement ancien


On parle souvent des recensements sur les blogs car ils permettent de savoir qui vivait où, avec qui, etc. Si cela est utile pour sa généalogie, on en a vite fait le tour (sauf si l’on s’intéresse à la vie d’un village ou d’une ville voire si l’on fait de la généalogie descendante).
Il existe parfois des recensements anciens, des dénombrements. Il faut les consulter car ils peuvent être d’une utilité extrême.
C’est ainsi qu’il y a quelques années, j’ai retranscris intégralement un recensement ancien. Il s’agit de l’état des âmes de Falicon, village limitrophe de Nice. Ce recensement est formidable car il est plus ancien que les registres paroissiaux. Les registres paroissiaux s’arrêtent puis, si l’on remonte dans le temps, il nous reste cet état des âmes.
En quoi consiste-t-il ?
Il fait la liste des foyers avec tous ceux qui y vivent. Quand, comme moi, on descend de nombreuses familles de Falicon, il est très utile car il permet de reconstituer les anciennes familles, de faire de la généalogie descendante et ascendante. C’est ainsi que j’ai pu fusionner certaines de mes branches. Voici un exemple avec la famille Ardoin. Tous les points verts sont mes sosas…
 
Et c’est grâce à cet état des âmes de Falicon que j’ai pu trouver un lien de parenté entre mes grands-parents maternels, ce qui semblait hautement improbable jusque là.
Partagez sur

1 réflexion sur “R comme Recensement ancien”

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.