Classer virtuellement sa bibliothèque

C’est un sujet un peu ardu pour le grand inorganisé que je suis. Mais voilà, à un moment, il faut se résoudre à s’organiser, surtout quand les bibliothèques vomissent vos livres, quand votre bureau menace de s’effondrer et que vous y avez juste la place pour mettre l’ordinateur.

Le problème, c’est qu’on ne vit pas tous dans un manoir avec la place pour tout ranger. Il faut donc utiliser le système D.

Mon conseil est d’avoir un classement virtuel. Pourquoi ? Parce que force est de constater que lorsque la place manque, on ne peut pas avoir de belles bibliothèques thématiques. Parfois, comme moi, on n’a pas assez de bibliothèques pour le nombre de livres, donc on se résout à faire des piles ou à ranger certains ouvrages dans des cantines.

Alors, quel outil utiliser ? Il y a Babelio qui permet de recenser tous les livres que l’on possède, mais ce n’est pas très pratique. Les sites pullulent depuis, en anglais, en français, où l’on peut entrer sa collection de livres. Ca va quand on n’en a pas beaucoup… Mais franchement, à part montrer sa collection sur le Net, ces sites ne sont pas très utiles.
En effet, le but d’un classement est de savoir ce que l’on a, ce que l’on n’a pas, et éventuellement de retrouver dans la masse de papiers, le livre. Pour ce dernier cas, je ne vous donnerai pas de conseils, étant incapable de mettre la main sur mes bouquins tant ils sont rangés n’importe comment.

A quoi ça sert de savoir ce que l’on a et ce que l’on n’a pas ? Eh bien, quand vous serez dans une librairie, sur une brocante, vous verrez peut-être un bouquin qui vous plaira et vous vous direz : « L’ai-je ? » Et vous risquez de l’acheter, de le payer plus ou moins cher, pour vous rendre compte que vous l’avez déjà. Maintenant, nous avons tous plus ou moins un smartphone. Et là, il peut être utile… Je vous ai parlé il y a peu d’Evernote et si son usage peut être intéressant pour le généalogiste, il peut l’être encore plus pour le bibliophile.
En créant un carnet de notes dans lequel vous rédigerez des notes bibliographiques, vous pourrez, grâce à l’outil de recherche d’Evernote, savoir immédiatement si vous avez tel ou tel livre.

Comment faire ?
Une fois Evernote installé, créez un carnet de notes que vous pourrez nommer, par exemple, « Bibliothèque de X » et à l’intérieur, vous pouvez créer des notes par thèmes.
Je vous conseille des thèmes très généraux à moins que vous n’ayez une bibliothèque particulièrement spécialisée. Personnellement, j’ai créé les notes suivantes (entre autres), « Provence », « Nord », « Histoire de la famille », « Méthodologie historique », « Économie et philosophie politique », « Romans XIXe », etc., etc. Il faut que les titres vous parlent. Ce classement vous servira à repérer facilement votre bibliothèque thématique. L’outil de recherche d’Evernote vous permettra de trouver, en tapant le titre, s’il figure dans une de vos notes et si oui, dans laquelle.

Ensuite, comment classer ses livres dans sa note ?
Le plus simple est le classement alphabétique, par nom d’auteur. Je vous conseille la formule suivante :
Nom Prénom, Titre, Lieu d’édition, Maison d’édition, Année.
Par exemple :
Neveux Hugues, Vie et déclin d’une structure économique. Les grains du Cambrésis, fin du XIVe – début du XVIIe siècle, Paris, EHESS et Mouton Éditeur, 1980.

Vous pouvez intervertir les prénoms et les noms, mais je vous conseille, dans ce cas, de mettre le nom en gras pour le repérer plus facilement : Hugues Neveux, etc.

La question qui se pose pour les livres anciens est la notice bibliographique. Qu’est-ce ? C’est une notice complète sur un ouvrage avec son format (in-folio, in-4°, etc.) et éventuellement des notes additionnelles (présence d’un ex-libris, détails sur la reliure). Personnellement, je vois un peu d’intérêt à le faire pour les livres anciens, MAIS, un livre récent peut très bien avoir un ex-libris, être relié, etc. Donc, je me demande si la notice bibliographique ne serait pas à faire sur tous les livres. C’est bien trop ingrat à faire et peu utile lorsque l’on a beaucoup de livres.
Si cependant cela vous tente, vous pouvez vous inspirer plus ou moins fortement des notices d’autorité de la BNF : http://catalogue.bnf.fr
Cela donne :
Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Neveux, Hugues (1933-1998)
Titre(s) :  Vie et déclin d’une structure économique [Texte imprimé] : les grains du Cambrésis, fin du XIVe-début du XVIIe siècle / Hugues Neveux ; avant-propos d’Emmanuel Le Roy Ladurie
Publication :  Paris : École des hautes études en sciences sociales ; Paris ; La Haye ; New York : Mouton, 1980
Impression : Paris : Impr. nationale
Description matérielle :  XIII-443 p.-[8] p. de pl. : ill., couv. ill. ; 24 cm

Ou :
Vie et déclin d’une structure économique [Texte imprimé] : les grains du Cambrésis, fin du XIVe-début du XVIIe siècle / Hugues Neveux ; avant-propos d’Emmanuel Le Roy Ladurie. – Paris : École des hautes études en sciences sociales ; Paris ; La Haye ; New York : Mouton, 1980 (Paris : Impr. nationale). – XIII-443 p.-[8] p. de pl. : ill., couv. ill. ; 24 cm. – (Civilisations et sociétés ; 64).
A vous de faire votre choix ; le mien est fait : le classement alphabétique avec les informations de base. Même si chaque bibliophile doit rêver d’avoir son zoli catalogue avec les photos de ses livres et une notice d’autorité parfaite, il faut se faire à l’idée que ce genre de catalogue viendra (peut-être) après votre décès… En attendant le zoli catalogue, il faut penser « utile ». Il faut que votre classement soit pratique, qu’il vous permette de savoir en un clin d’oeil quel livre vous avez, quel livre vous manque. D’où l’utilité de coupler cela avec un tableur Excel pour savoir quels sont les livres que vous recherchez et quel est le prix observé.
 
Bons rangements !
Partagez sur

1 réflexion sur “Classer virtuellement sa bibliothèque”

  1. Je vois que tu deviens accro à Evernote ! Savais-tu que tu pouvais aussi prendre les couvertures en photo ? Evernote saura chercher le texte dedans, et en plus, du niveau de l'aspect visuel, c'est sympa 😉

Répondre à Sophie Boudarel Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.