Confessions d’un bibliomane

« Bonjour, je m’appelle Thomas et je suis bibliomane… — Bonjour, Thomas ! »

Car oui, on se la rejoue Confessions Intimes. Alors, je suis généalogiste, donc pas de thème du genre « Je pèse 45 kilos et je rêve de devenir le nouveau Schwarzie », « Je préfère le bacon à ma femme » ou encore « Je veux ressembler à Booba ». Non, ici, les confessions sont bien plus terribles… Oh, vous vous moquez de ma bibliomanie, mais vous, hein ? « Bonjour, je m’appelle *** et je suis généalogiste » ; rien que ça, ça suffit pour alimenter Confessions Intimes.
Mais voilà, en plus d’être généalogiste, Sacrés Ancêtres! est bibliomane.

En effet, j’achète presque compulsivement des livres. Toutes sortes de livres.
Fétichiste du papier, amoureux des vieux livres comme des nouveaux, je suis toujours entre deux achats. Le banquier est furax, mais en même temps, c’est un banquier… je l’ai jamais vu content de mes dépenses somptuaires.

Un bibliomane est une personne qui achète compulsivement des livres, ça vous le savez. La différence avec le bibliophile c’est que le bibliomane, lorsqu’il a un budget moyen, ne peut pas attendre plusieurs mois avant de s’offrir THE livre qu’il attendait en état neuf. Vous êtes dans ce cas ? Quelques conseils :
– Ne craquez pas pour une édition en mauvais état,
– Ne craquez pas pour un exemplaire incomplet de ses pages,
– Ne craquez pas pour l’achat d’un des volumes, vous risquez de ne pas trouver les autres séparément.

Alors qu’acheter ? Mon consumérisme me pousse vers les livres neufs et vers l’ancien peu recherché. Sans oublier la quête éternelle du livre rare chiné dans une brochante. J’aimerais pouvoir mettre de côté pour acheter des livres plus rares mais entre les études et les loisirs, il reste bien peu de choses à mettre de côté… Surtout quand on voit le prix des relevés des associations à but non lucratif plus chers que des bouquins reliés. Mais bon, les études passent en premier (saleté de tabellion en 7 volumes !!!). Je ne suis donc pas un cas désespéré, je fais des priorités et je n’achète pas de religiosa juste pour avoir des livres pas chers. Je me cantonne à mes passions : la généalogie et l’histoire de la famille en Provence, Dauphiné et Hainaut. Bon, ok, j’ai aussi un faible pour la Renaissance et pour l’économie politique… Mais je me restreins. Quoi, vous me croyez pas ?! Je n’ai acheté, ces quinze derniers jours que 15 livres (plus 2 pour ma mère et 1 pour mon père sans parler de ceux que je n’ai pas encore reçu)… Oui bon, ça va, votre serviteur est gravement atteint. Mais je me soigne… enfin, non. Acheter des livres, et surtout les recevoir, c’est grisant, les toucher, les admirer, les feuilleter, les ranger et puis les lire quand on a le temps. Certains collectionnent les capsules de bières, d’autres les timbres, d’autres les cartes Panini, moi ce sont les livres. J’adore avoir des livres en pagaille, voir la factrice qui m’apporte mes précieux colis.

Voilà pour les confessions.
Alors maintenant, que faire si vous êtes dans la même situation ?
Premier conseil : s’organiser
Eh oui, c’est nécessaire. Gérer son budget est indispensable pour tout bibliophile parce que l’on peut vite être submergé par des achats et ne plus pouvoir se payer le livre que l’on avait prévu d’acheter. Comment faire ? C’est simple, un planning prévisionnel d’achats. Vous mettez, suivant votre budget, les ouvrages que vous souhaitez acheter. Je vous conseille le tableur (sous Excel ou Evernote) où vous mettez l’auteur, le titre, le prix et l’endroit où le trouver et, à cela, vous ajoutez une petite case à cocher quand vous vous serez procuré le livre.
En procédant ainsi, vous éviterez les achats trop impulsifs. Cependant, petit conseil, gardez quelques sous pour les achats coup de coeur, on ne sait jamais. Personnellement, mon budget ne me permet pas de mettre des sous de côté pour ces coups de coeur, donc je garde juste un fond de tiroir pour les brocantes. Malheureusement, mes études coûtent (très) cher en bouquins et quasiment tout mon budget « bouquins » passe dans celles-ci. Si vous en avez la possibilité, réservez donc une partie de votre budget livre pour un plus gros achat.

Deuxième conseil : En parler
Le forum Bibliophilie (http://bibliophilie.forumactif.org/) vous permettra d’échanger sur cette passion et les quelques membres de ce forum tout neuf n’hésiteront pas à vous soutenir pour que vous vous calmiez dans vos achats impulsifs. N’hésitez donc pas à vous y inscrire. Vous y êtes les bienvenus.
Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.