Tables de mariages : Les nouveautés #1


Chers lecteurs, vous le savez depuis hier (et peut-être même depuis plus longtemps), mais des bénévoles s’acharnent à dépouiller les tables de mariages du XIXe siècle afin de faciliter le travail des généalogistes.
J’essaierai de vous tenir au courant, le plus régulièrement possible, des avancées du projet pour la Provence, en tant que coordinateur de la région.
Vous devez vous demander quels relevés ont été mis en ligne ces derniers jours ? Eh bien, beaucoup ! En effet, j’ai mis en ligne mes relevés de mariage du XIXe. Et ce, dans trois départements provençaux : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.
Dans les Alpes-Maritimes ont été mises en ligne les tables de mariages dépouillées de :
– Antibes de 1802 à 1902 (4’308 mariages)
– Beuil de 1814 à 1922 (475 mariages filiatifs !)
– Grasse de 1792 à 1852 (4’765 mariages)
– Mouans-Sartoux de 1802 à 1902 (687 mariages)
– Mougins de 1802 à 1902 (1’307 mariages)
– Péone de 1814 à 1928 (487 mariages filiatifs !)
– Valbonne de 1802 à 1902 (886 mariages)
– Vallauris de 1802 à 1902 (2’282 mariages)
– Vence de 1802 à 1902 (2’019 mariages)
Dans les Bouches-du-Rhône les tables de mariages dépouillées de :
– Aix-en-Provence de 1802 à 1812 (1’560 mariages)
– Martigues de 1792 à 1802 (586 mariages)
Dans le Vaucluse :
– La Bastide-des-Jourdans de 1802 à 1892 (527 mariages)
– La Bastidonne de 1802 à 1892 (201 mariages)
– Beaumont-de-Pertuis de 1802 à 1892 (704 mariages)
– Grambois de 1802 à 1892 (570 mariages)
– Mirabeau de 1802 à 1892 (455 mariages)
– Pertuis de 1802 à 1892 (3’353 mariages)
– La Tour-d’Aigues de 1792 à 1892 (1’919 mariages)
Soit un total de 27’091 actes de mariages déposés ces derniers jours dans le cadre du projet Tables de Mariages. Je compte sur vous pour faire que ce total ne soit rien du tout, pas impressionnant pour un sou, car, je le sais (enfin… je l’espère), vous serez nombreux à participer et à dépouiller !
Alors, ou en est le projet pour la Provence ?
76 communes ont des dépouillements effectués soit un total de 7.90%, c’est peu mais c’est déjà bien. Soyons fous, lançons un objectif : Atteignons le chiffre de 10% pour la fin de l’année (il est fou le Thomas ! il est fou !)
Oh, mais c’est faisable, surtout si vous êtes nombreux à participer, ce serait même facile si chaque provençal qui crie à la généalogie libre participait.
Et actuellement, sur quoi travaille-t-on ?
Des bénévoles travaillent depuis un moment sur certaines communes (cf. le Wiki du projet) et nous venons d’être rejoint par Briqueloup, la blogueuse ! Elle a, en effet, proposé de participer et de dépouiller Saint-Julien et Saint-Tropez, deux communes varoises pour ce département qui manque désespérément de bénévoles. Du coup, votre serviteur s’est mis à travailler sur Rians pour aider un peu ; mais je n’oublie pas les Alpes-Maritimes ! J’entre actuellement sur Excel mes dépouillements de mariages de Saint-Sauveur-sur-Tinée et pour le prochain récapitulatif, vous aurez peut-être aussi Rimplas. Je travaille aussi sur Guillaumes (06) et sur la lettre C de la table des mariages 1802-1812 de Marseille. Si vous voulez travailler sur la cité phocéenne, vous êtes les bienvenus, j’aurais bien besoin d’aide. Vous pouvez ne faire qu’une lettre si vous le souhaitez, vous n’êtes pas obligés de dépouiller toute une table ! 
Rejoignez-nous !
Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.