Vivre comme ses ancêtres…


Voilà-t-il pas que Sacrés Ancêtres !, suite à un déménagement, se retrouva, le pauvre bougre, sans Internet. Et là, il dut vivre comme ses aïeux, à faire de la couture près de la cheminée, à chasser les fantômes dans les couloirs (enfin, j’ai pas de couloir, mais on fait tout comme, hein) ou à espérer que le poisson mort sur le tableau du salon n’était pas un sacrifice rituel et qu’il ne vous attaquera pas pendant la nuit.
Bref, j’ai vécu comme tatie Ursule, tatie Godensie et oncle Frumence dans leur prime jeunesse. Donc vous imaginez que pour un généageek ultra-connecté, câble USB fourni, batterie de 7 heures, ce fut difficile.
J’ai redécouvert la lecture, mais croyez-moi, lire toute la journée, tous les jours, c’est pas top. Heureusement, la généalogie, ce n’est pas qu’avec Internet. Du coup, pour m’amuser et me remonter le moral, j’ai dépouillé quelques testaments en temps de peste dans le bourg de La Tour d’Aigues en 1640… Ouais bon… Je suis allé au marché aussi… C’était la belle vie de nos aïeux…
STOP !
Franchement, j’ai eu l’impression qu’un mort se serait davantage amusé que moi. C’était chiant !! Heureusement, je vous retrouve, chères lectrices, chers lecteurs, et gens de passage qui êtes tombés sur ce site par hasard en tapant des trucs chelous qui se retrouvent dans mes statistiques. Bref, je suis content de me retrouver de nouveau dans la communauté des généablogueurs et je vois encore pleins de nouvelles têtes (chouette, des bizuuuuuuuuts !!!), des gens qui écrivent pleins d’articles géniaux, d’autres qui sont vachement sérieux avec leur veste en tweed, d’autres comme le cancre près du radiateur qui sait toujours pas ce que c’est que l’ANSII dans l’export du Gedcom (Loser !!), etc.
Pour vous donner des nouvelles de moi, je vais bien, j’ai juste un rhume. Et je soutiens mon mémoire dans quelques semaines sur le thème de l’exogamie et de la mixité dans les familles, une approche comparée Provence/Nord (XVIe-XXe siècles). Comme je suis sûr que ça fait palpiter le petit cœur de ces gentes dames et de ces jeunes hommes, que vous êtes prêts à sacrifier votre famille pour ce sujet si passionnant, si universel, je dirais même si intergalactique, eh bien je vous tiendrai au courant de tout. Je ferai peut-être même un live-tweet pendant ma soutenance, et des selfies avec le jury, si, si !! Kardashian (comment ça s’écrit ?) peut aller se rhabiller (d’ailleurs ce serait pas une mauvaise idée qu’elle mette un truc la demoiselle. Pour une fois).
Bref. Tout ça pour dire que ça m’a manqué d’écrire des choses sérieuses sur ce blog et que je ne manquerai pas de continuer à vous fournir matière à réflexion pour vos thèses de doctorat ou vos rédactions de 6e.
Partagez sur

5 réflexions sur “Vivre comme ses ancêtres…”

Répondre à Unknown Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.