J’ai pas de cheveux blancs, mais je suis un vieux généalogiste

Voilà, je fais mon coming-out. Je suis vieux.
Je vais avoir 31 ans d’ici la fin du mois. Quand tu as 30 ans, tu te dis encore que les « moins de 30 ans » tu peux en faire partie parce que tu espères que ça paraît encore flou. Mais une fois le cap franchi, c’est fini. Plus de réductions depuis un bail et maintenant, en plus, on t’appelle « monsieur » et on te dit que tu n’es plus un « jeune généalogiste ».
Vous allez me dire que c’est pas grave, et vous avez raison. J’ai commencé ce blog il y a 8 ans et défendais les jeunes généalogistes contre les préjugés ou même le soupçon qu’ils n’existaient pas vraiment. Aujourd’hui, c’est fini ! Et je n’ai même pas de cheveux blancs !!
Pour être un peu plus sérieux, ce blog a toujours défendu la généalogie comme une passion ne devant pas être réservée à une catégorie de population y compris une catégorie d’âge. Peu importe votre âge, si vous pratiquez la généalogie, vous êtes généalogiste. Et les nouvelles technologies ont permis aux non-retraités, non-rentiers ou ceux qui n’avaient pas les moyens pour les vacances d’éviter de parcourir toutes les mairies et AD de France à la recherche d’un acte.
Certes, le « généalogiste » a rajeuni, mais surtout, il y a de plus en plus de personnes qui peuvent se permettre d’être curieuses concernant leurs origines.
Alors même si je suis désormais dans la catégorie « adulte qui ne peut plus faire semblant d’être un adolescent », que je vais bientôt devoir mentir sur mon âge dans les bars et que le jour où j’aurai des cheveux blancs s’approche, ce n’est pas dramatique car nous, les trent… bref, les moins de 40 ans, nous avons acquis de l’expérience.
Certes, sur Facebook tous ceux qu’on a connu ont des enfants qu’ils ne peuvent s’empêcher de montrer en photo en train de faire caca et les mamans faire des régimes à base de jus d’ananas pour rentrer dans leur bikini et poser sur Instagram en mode « oui, j’ai accouché, et alors ? », certes donc, mais ce que l’on a pu faire jusqu’à présent, nos recherches, nos enquêtes, permettent aux nouvelles générations de s’enrichir. Comme les générations plus anciennes nous ont enseigné de nombreuses méthodes et ont fait des travaux fabuleux.
Aujourd’hui, de nombreux blogs existent, de nouveaux apparaissent et avec eux, leur lot de nouveautés, de fraîcheur. En généalogie, de nouvelles méthodes, des innovations, de nouveaux relevés ou numérisations font que la généalogie grandit avec nous, chaque jour.
Que vous ayez 20 ans, 30 ans ou 90 ans, peu importe. La généalogie n’est pas une passion de « tranche d’âge » ni d’origines sociales et chaque jour, quand je vous lis, sur vos blogs, sur les groupes Facebook, les forums, etc., chaque jour je m’en rends compte.
Alors merci à toutes et à tous.
Merci en particulier à ceux qui se battent pour transmettre cette passion aux plus jeunes, écoliers ou autres, qui acceptent de jeunes adolescents sans les juger parce qu’ils sont enfants. Et je parle d’expérience, ayant commencé la généalogie à l’âge de 12 ans au collège grâce à une enseignante en or.
Désormais c’est à mon tour. J’ai toujours essayé, via ce blog, de donner des conseils aux débutants (quel que soit leur âge). Je fais des relevés et des numérisations dès que je peux. Il faut croire en ce qu’on fait, qu’on fasse de la généalogie juste pour soi, pour ses enfants ou pour un public plus large.
De mon côté, j’espère faire profiter les plus jeunes de mon expérience dans ce domaine, mais aussi apprendre d’eux.
Bref, j’ai pas de cheveux blancs, je suis un vieux généalogiste, et j’en suis fier.
Partagez sur

5 réflexions sur “J’ai pas de cheveux blancs, mais je suis un vieux généalogiste”

  1. Bravo Monsieur, moi je suis un vieux généalogiste par l'âge mais un jeune généalogiste par la durée et je suis content de ce que j'ai pu trouver étant donné que je ne connaissais pour ainsi dire rien de mes ancêtres et même de mes ancêtres proches. Par contre je souhaite beaucoup de courage aux généalogistes des années futures avec toutes les familles recomposées, les noms de famille incluant le nom du père et celui de la mère et aussi les regroupements de communes avec une nouvelle appellation, mais bon à chaque jour suffit sa peine.

  2. Comme le disait Sainte-beuve : " Vieillir est le meilleur moyen qu'on ai trouvé pour vivre longtemps "…
    Alors, nous avons encore de belles années devant nous pour s'adonner à notre passion !!! 😉

  3. Tu connais le meilleur moyen pour chasser les petits coups de blues que l’on a tous lorsqu’on voit les années passer ? 😉
    Se plonger dans la généalogie, bien sûr ! Et partager ses découvertes.

  4. Bienvenue dans le club des trentenaires !
    Donc à 37 ans, je suis un vieux généalogiste ? 😉
    Je suis d'accord avec toi. En tout cas, je trouve que nous avons tous à apprendre des autres, comme en témoignent les riches échanges que nous avons sur les blogs et réseaux sociaux.
    Comme le dit ma grande-tante de 89 ans : tant que l'on a 20 ans dans sa tête, on peut encore rêver à de belles choses !

Répondre à Alain SEGRET Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.